Vous voulez augmenter la taille de vos seins mais les cicatrices vous font peur ?

//Vous voulez augmenter la taille de vos seins mais les cicatrices vous font peur ?

Vous voulez augmenter la taille de vos seins mais les cicatrices vous font peur ?

Les douleurs et les cicatrices sont les deux principaux obstacles qui rebutent les patients envisageant cette chirurgie esthétique. Il n’existe aucune manière de mettre l’implant en place sans laisser de cicatrice, un chirurgien esthétique qualifié la dissimulera toutefois toujours du mieux qu’il peut. La cicatrice est une rançon nécessaire à l’augmentation mammaire, et bien qu’elle soit visible juste après l’opération, celle-ci va graduellement s’estomper avec le temps et peut devenir quasi-invisible. De manière générale, une telle cicatrice a besoin d’environ une année pour arriver à maturité. Le chirurgien, pour minimiser les cicatrices d’une intervention, suivra les principes suivants :

  • Choisir une incision d’une longueur suffisante pour pouvoir accéder à la poche chirurgicale et insérer la prothèse mammaire
  • Limiter les traumas aux bords de la peau durant la chirurgie
  • Choisir un emplacement adéquat pour l’incision afin de réduire les tensions ou les étirements à cet endroit
  • Suturer de manière à encore une fois réduire les tensions au niveau de la peau

Ces lignes directrices permettent de produire une cicatrice satisfaisante (à peine visible). La cicatrisation va cependant principalement dépendre de deux facteurs : son emplacement et sa longueur. Chaque patient est différent, il est donc important d’établir un plan chirurgical spécifique à ses besoins.

Type d’incision

Trois incisions sont utilisées pour mener à bien l’augmentation mammaire : l’incision infra-mammaire (au niveau du pli situé sous le sein), l’incision trans-axillaire (dans l’aisselle) et l’incision péri-aréolaire (partielle le long de la bordure de l’aréole). Chaque incision présente ses avantages, il convient de choisir celle qui minimisera les cicatrices, qui permettra l’aménagement de la poche destinée à accueillir l’implant sans risque et qui permettra la mise en place des prothèses mammaires sans danger.

Longueur de l’incision

Ce paramètre influence également grandement la cicatrisation, et il est intimement lié au type de prothèse et la taille des prothèses utilisées. De nombreux chirurgiens essayent d’attirer des patients en promettant des cicatrices minimes, mais celles-ci ne font en réalité que réduire le champ de vision du chirurgien et rendent l’insertion des implants plus difficile (en particulier les implants remplis de gel de silicone), la qualité des cicatrices en pâtit donc.

By | 2017-11-16T15:01:00+00:00 janvier 16th, 2017|Categories: Non classé|0 Comments

About the Author: