Blépharoplastie

L’excés de peau qui se développe parfois dans les paupières supérieures alourdit le regard. La blépharoplastie corrige l’aspect ‘tombant’ des paupières ainsi que les poches sous les yeux..

Les paupières qui ‘tombent’ et les poches sous les yeux peuvent être héréditaires ou se développer avec l’âge. Il s’agit d’un problème très fréquent chez les quarantenaires, mais il peut tout aussi bien apparaître plus tôt. La blépharoplastie est une opération qui consiste à retirer les excès de graisse et de peau des paupières supérieures et/ou inférieures. Il s’agit d’alléger des paupières trop chargées qui alourdissent et vieillissent les yeux. Une fois les amas de graisse et les excès cutanés qui surchargent les paupières retirés, le yeux paraissent plus ouverts, le regard semble plus alerte et plus jeune.

L’opération

L’intervention peut être pratiquée sur les paupières supérieures, inférieures ou les deux en fonction des imperfections et des signes cliniques. Durant le traitement des paupières supérieures, la peau excédentaire est retirée à travers une courte incision cachée dans le pli de la paupière supérieure. Si le patient présente aussi un certain gonflement au niveau du côté intérieur de l’œil, la graisse orbitaire peut aussi être retirée durant l’opération. Les surplus de tissus sont retirés avec minutie pour éviter de changer l’expression du regard lorsque les sutures remettrentt la peau des paupières en tension. L’intervention dure un peu plus d’une heure en moyenne et une hospitalisation de 24 heures est génréalement requise.

Le traitement des paupières inférieures est plus étendu. Chez des patients qui présentent seulement une saillie graisseuse, il est possible de retirer ou de repositionner cette graisse orbitaire à travers une incision cachée dans la paupière inférieure (approche transconjonctivale). Il n’est pas possible de retirer la peau excédentaire avec cette approche, elle est donc employée exclusivement pour les patients dont la graisse orbitaire est en surplus et dont la peau n’est pas en surplus.

Lorsque c’est le cas en revanche, une approche externe est employée, celle-ci consiste à pratiquer l’incision juste sous les cils des paupières inférieures (approche sous-ciliaire). A travers cette incision, la graisse est retirée ou repositionnée avec précaution en fonction de l’aspect des paupières inférieures et des objectifs du patient, la peau en surplus et retirée à son tour par la suite. Pour réduire le risque de rétraction de la paupière inférieure durant la période initiale de guérison, une suture temporaire est effectuée entre la paupière supérieure et inférieure. Celle-ci est effectuée sur le côté extérieur de la paupière afin que le patient conserve sa vision centrale.

Quelles sont les limites de la blépharoplastie ?

La blépharoplastie est aussi parfois appelée ‘lifting des paupières’. Beaucoup de patients présentent une chute des sourcils qui ne peut pas être corrigée par l’intervention. Dans ce cas précis, un lifting frontal est indiqué, il permettra de rehausser les sourcils. Pour certains, les paupières gonflées résultent d’allergies pouvant être résolues par un traitement médicamenteux adapté.

Quelles autres interventions combiner ?

Pour rajeunir le visage, il s’agit la plupart du temps de traiter un relâchement de la peau et une perte de volume. Les excès de peau qui se forment avec le temps peuvent être retirés par la méthode de lifting. La perte de volume s’explique par le déplacement de la graisse sous l’effet de la gravité, il s’agit donc de retirer la graisse là ou elle s’est accumulée (à l’aide d’une liposuccion) ou de redonner du volume dans des zones du visage devenues creuses (à l’aide de produits de comblement par exemple). De nombreux procédés de médecine esthétique non-invasifs permettent par ailleurs de redonner à la peau son éclat, ceux-ci sont tout-indiqués pour embellir la peau du visage très fragile à certains endroits.

Quelles sont les imperfections que les patients souhaitent traiter à l’aide du lifting des paupières ?

La plupart de ceux qui envisagent la blépharoplastie sont préoccupés par le vieillissement de la zone péri-orbitaire, ce qui consiste en un relâchement de la peau des paupières et l’accumulation de tissus graisseux. Parfois, ce sont des patients jeunes qui présentent un surplus de peau au niveau des paupières supérieures, ce qui peut alors être attribué à l’hérédité. Ces patients sont gênés par l’aspect ‘fatigué’ (même lorsque bien reposé) et vieillissant de leur regard causé par la peau et la graisse excédentaires.

Guérison après la blépharoplastie : ce à quoi s’attendre

Il est recommandé aux patients du lifting des paupières de se reposer pendant quelques jours et d’appliquer des compresses froides sur les paupières. Les ecchymoses sont courantes après l’opération, elles disparaissent généralement au bout d’une à deux semaines. Les patients ayant un travail sédentaire peuvent reprendre le travail après une semaine de repos en moyenne, cela varie toutefois en fonction du poste occupé. Le port de charges lourdes et les activités éprouvantes physiquement sont à éviter pendant un mois après la blépharoplastie pour réduire le risque d’hémorragie, limiter les ecchymoses et les œdèmes. Les patients de la blépharoplastie n’ont généralement pas besoin d’antidouleurs ou presque après l’opération. Il est recommandé d’attendre l’arrêt de la prise d’antidouleurs et une certaine résorption des œdèmes pour que la vision soit normale.

Les cicatrices de la blépharoplastie sont-elles visibles ?

La peau des paupières est la plus fine du corps tout entier, ce qui est un atout pour la guérison des sites d’incision. Une fois les cicatrices arrivées à maturation complète (au bout d’un an environ), elles sont généralement très fines et cachées dans le pli naturel de la paupière.

Les patients ont-ils besoin d’un deuxième lifting des paupières par la suite ?

Bien qu’aucune intervention ne puisse garantir un résultat résistant au processus naturel de vieillissement qui suit son cours et que les surplus de peau puissent en théorie réapparaître, la plupart des patients ayant fait appel à la blépharoplastie n’ont pas eu besoin d’une seconde opération par la suite.

Est-ce que la blépharoplastie traite les ‘pattes d’oie’ ?

Malheureusement, non. Le lifting des paupières n’adresse pas ces rides qui se forment à cause des mouvements des muscles. Les patients peuvent toutefois choisir un traitement d’injections de Botox après l’opération pour estomper les rides de la patte d’oie.

Quelles autres interventions combiner ?

Pour rajeunir le visage, il s’agit la plupart du temps de traiter un relâchement de la peau et une perte de volume. Les excès de peau qui se forment avec le temps peuvent être retirés par la méthode de lifting. La perte de volume s’explique par le déplacement de la graisse sous l’effet de la gravité, il s’agit donc de retirer la graisse là ou elle s’est accumulée (à l’aide d’une liposuccion) ou de redonner du volume dans des zones du visage devenues creuses (à l’aide de produits de comblement par exemple). De nombreux procédés de médecine esthétique non-invasifs permettent par ailleurs de redonner à la peau son éclat, ceux-ci sont tout-indiqués pour embellir la peau du visage très fragile à certains endroits.

combine-blepharoplastie

Contacter le Dr Balti