Traitement de la gynécomastie en Tunisie

//Traitement de la gynécomastie en Tunisie
Traitement de la gynécomastie en Tunisie2018-10-09T18:23:56+00:00

Gynécomastie

La gynécomastie est souvent mal vécue par les hommes, son traitement chirurgical va permettre de restaurer un aspect masculin au torse.

La gynécomastie désigne le développement anormalement excessif des tissus mammaires chez l’homme. La sévérité de la pathologie peut varier de l’excès de tissus glandulaires et / ou graisseux sous-cutanés aux cas avec une certaine quantité de peau excédentaire associée. De nombreux hommes sont embarrassés par cette surcharge au niveau des seins, en particulier avec des vêtements juste-au-corps ou torse-nu. D’autres ressentent une douleur localisée en raison des tissus excédentaires en profondeur sous le complexe aréole-mamelon. La gynécomastie peut se développer pendant l’adolescence, mais aussi chez des hommes plus âgés en raison de changements hormonaux. Un bon nombre de cas se résolvent en un à deux ans.

La gynécomastie peut être associée à d’autres pathologies, médicaments et habitudes de vie. La majorité des cas de gynécomastie n’ont pas de cause identifiable et sont dites idiopathiques. Une chirurgie peut être pratiquée dans les cas de gynécomasties persistantes pour éliminer les tissus mammaires ainsi que la peau et la graisse excédentaires.

Durant la puberté, la plupart des garçons accumulent de la graisse dans la zone des seins et du torse , mais cette graisse disparaît généralement en une année. Pour d’autres en revanche, c’est le développement de la glande mammaire qui est à l’origine du problème (glande qui ne se développe normalement pas chez l’homme). La sévérité de la pathologie peut varier en fonction des individus, cependant, elle provoque pour la plupart des hommes concernés une gêne considérable qui peut avoir des répercussions à long-terme, en particulier chez des individus jeunes.

L’opération de gynécomastie, qui est en soi une réduction mammaire, consiste à retirer les tissus graisseux et / ou glandulaires en excès des seins masculins lorsque ceux-ci se sont développés de manière anormalement importante (on parle d’hypertrophie).

Le problème

Idéalement, les seins masculins sont plats et bien définis par les muscles pectoraux. Cependant, lorsqu’ils accumulent de la graisse ou que la glande mammaire hypertrophiée fait saillie, le complexe aréole-mamelon tend à pointer vers le bas et les seins ont un aspect féminisé.

L’opération de gynécomastie

Cette réduction des seins est réalisée à travers une courte incision le long du bord de l’aréole. Une liposuccion sera employée pour retirer les excédents de graisse tandis qu’une excision d’une partie de la glande mammaire permettra d’en réduire la taille. Le traitement de la gynécomastie en Tunisie est pratiqué sous anesthésie générale et dure généralement une heure. Cette technique produit d’excellents résultats en ne laissant presque aucune trace de chirurgie, son taux de satisfaction auprès des patients est en effet très élevé. Un arrêt de travail de quelques jours sera nécessaire et une gaine compressive devra être portée durant la convalescence (celle-ci passe inaperçue sous un simple t-shirt).

Causes de la gynécomastie

La cause exacte de la gynécomastie n’a pas encore été déterminée avec précision. Certains médicaments, des prédisposition génétiques ou des changements hormonaux peuvent tous expliquer l’apparition de la pathologie. Il n’est d’ailleurs pas rare pour des garçons âgés d’environ 14 ans de développer la pathologie pendant une ou deux années (qui correspondent à l’âge de la puberté).

Le surpoids peut être responsable de déséquilibres hormonaux néfastes, il faut donc envisager un traitement du surpoids dans le but de réduire la taille des seins et d’améliorer son état de santé avant de subir une chirurgie de la gynécomastie en Tunisie. Certains problèmes de foie peuvent aussi contribuer au développement anormalement important des seins, vous devrez donc faire examiner cette possibilité par votre médecin.

Qui peut bénéficier du traitement de la gynécomastie ?

Idéalement, les candidats à la chirurgie de la gynécomastie sont en bonne santé (ou avec une pathologie bien contrôlée) ainsi que des objectifs bien définis. Pour les adolescents qui présentent une gynécomastie, il est important d’attendre une période d’un à deux ans puisque la majorité de ces cas se résolvent dans ces délais. Il est aussi préférable d’avoir un indice de masse corporelle normal avant de demander l’opération et d’arrêter de fumer. Le tabagisme augmente le risque d’infection, de complications au niveau des sites d’incision et de nécrose du mamelon ou de la peau. Le patient demandant l’intervention doit comprendre les risques potentiels de la chirurgie et s’engager à suivre les recommandations et instructions postopératoires (restrictions des activités, soin des sites d’incision, etc.).

Quelles sont les options de traitement de gynécomastie ?

L’approche de traitement se base sur la manière dont la pathologie se présente. La technique la mieux indiquée dépend de l’apparence du patient et peut inclure le retrait d’une partie du tissu glandulaire, la liposuccion, ou une combinaison des deux approches. Dans les cas les plus sévères, la peau excédentaire doit aussi être retirée.

Les cas de gynécomasties mineures peuvent se présenter en un bourgeon localisé en profondeur sous le complexe aréole-mamelon. Les tissus mammaires en excès peuvent être retirés au travers d’une incision le long du bord inférieur de l’aréole, la cicatrice résultante est généralement bien camouflée par la jonction et la différence de teinte entre l’aréole et la peau. Les cas plus prononcés de gynécomastie peuvent se présenter avec un accroissement plus diffus des tissus mammaires et de la graisse. La liposuccion peut s’avérer nécessaire pour embellir les contours du torse dans ces cas, ce qui requiert parfois l’excision combinée des tissus mammaires au travers d’une incision le long du bord de l’aréole. Les tissus excédentaires sont parfois trop fibreux pour être entièrement retirés par la liposuccion. Les cas les plus sévères de gynécomastie se présentent aussi avec surplus de peau, la liposuccion et l’excision directe sont généralement combinées.

Bien que la peau excédentaire soit présente, elle peut dans 50% des cas se rétracter en une période de six à douze mois après l’opération. Retarder le retrait de la peau excédentaire peut éventuellement limiter les cicatrices résultant du traitement. Chez les patients qui présentent de grandes quantités de peau excédentaire, le complexe aréole-mamelon doit aussi éventuellement être repositionné correctement au niveau du torse. La technique de réduction la plus appropriée sera l’un des points abordés en consultation avec le Dr.Balti, elle se basera sur la présentation clinique de la gynécomastie ainsi que d’autres facteurs.

Contacter le Dr Balti