Lifting du visage, produits de comblement : comparatif et limites

Home/Non classé/Lifting du visage, produits de comblement : comparatif et limites

Lifting du visage, produits de comblement : comparatif et limites

Vous remarquez un sillon à l’endroit où se trouvait auparavant une peau parfaitement lisse ? Cela veut dire que les signes de vieillissement sont déjà là. Heureusement, depuis l’introduction sur le marché du collagène et des premiers produits de comblement à base d’acide hyaluronique, les hommes et les femmes disposent d’une arme contre le vieillissement. Les produits de comblement ont beaucoup évolué depuis 10 ans, ils étaient auparavant très similaires. Aujourd’hui, ils diffèrent en concentration d’acide et en taille de particules, cela permet aux chirurgiens et dermatologues de choisir le produit adapté aux besoins du patient et à la zone ciblée par le traitement.

Les produits de comblement peuvent-ils remplacer le lifting du visage ?

20 ans auparavant, la chirurgie était le seul moyen de rajeunir le visage de manière efficace. Cependant, l’avancée des connaissances et des technologies permettent aujourd’hui de mieux personnaliser les traitements afin d’adresser des signes de vieillissement différents. La chirurgie aide à traiter le relâchement cutané, musculaire et ligamentaire du visage. Les produits de comblement servent quant à eux à traiter la perte de volume.

Les produits de comblement ne remplacent pas le lifting, ils embellissent simplement le visage par ajout de volume. En vieillissant, nous perdons la graisse qui repose sur nos pommettes par exemple. À l’aide d’une injection de produit de comblement, il est possible de restaurer le volume perdu à cet endroit, mais aussi au niveau de lèvres supérieures (zone sujette à la perte de volume et à la formation de rides) pour obtenir un rajeunissement considérable.

Le docteur Balti est franc avec ses patients qui cherchent des solutions aux signes de vieillissement. Si la peau est fine, endommagée par le soleil et qu’elle a perdu son élasticité, il est probable que la chirurgie soit la meilleure option. Il serait en effet vain d’essayer de retendre une peau relâchée à l’aide d’injections répétées.

Le produit devra être choisi en fonction de ses propriétés. Les produits plus épais tendent à offrir une remise en tension plus importante tandis que les produits plus fins offrent un meilleur raffinement.

Qu’est-ce qu’il reste à faire pour la médecine esthétique ?

Le cou reste la dernière zone inconquise de la médecine esthétique. Le problème, c’est que le cou est une surface large et ronde qui bouge, s’enroule et tourne. Actuellement, aucun outil de la médecine esthétique ne permet de corriger un cou relâché dont la peau s’affaisse. Même les traitements non-invasifs tels que les ultrasons et les radiofréquences n’arrivent pas à produire des résultats comparables à ceux du mini-lifting ou du lifting du visage. Si un dispositif permettant de retendre la zone existait, beaucoup de gens seraient intéressés.

By | 2017-04-15T22:03:56+00:00 avril 11th, 2017|Categories: Non classé|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment