Lifting mammaire en Tunisie

//Lifting mammaire en Tunisie
Lifting mammaire en Tunisie2018-08-19T20:34:16+00:00

Lifting mammaire

Le lifting mammaire rehausse les seins et embellit leur forme en retirant les excès de peau issus de variations pondérales, d’une grossesse ou simplement du vieillissement naturel de la peau.

Le lifting mammaire rehausse les seins et embellit leur forme en retirant les excès de peau issus de variations pondérales, d’une grossesse ou simplement du vieillissement naturel de la peau.

Le lifting des seins, ou mastopexie est souvent recherché par les femmes dont les seins ont chuté ou perdu leur forme à la suite d’une grossesse, d’une perte de poids ou du vieillissement.

L’intervention est très efficace pour réellement rajeunir l’aspect de la poitrine, elle est de ce fait souvent combinée à une augmentation ou une réduction mammaire pour parfaire la forme des seins et obtenir le résultat désiré. La chute des seins, ou ptôse mammaire, résulte en un excès de peau au niveau de la partie supérieure des seins caractérisé par son aspect évidé disgracieux. La partie inférieure, située plus bas, se démarque alors notablement.

L’opération

L’incision devra être pratiquée différemment en fonction des indications de la patiente. De manière générale, l’incision tourne autour de l’aréole, puis se rend verticalement vers le pli infra-mammaire (pli naturel de la peau situé sous le sein) pour enfin longer ce dernier horizontalement. En fonction de l’étendue des corrections à réaliser, une version plus ou moins réduite de cette incision pourra être employée pour obtenir un résultat optimal. Les excès de peau seront retirés de manière à rehausser la poitrine, les tissus présents peuvent être remodelés et l’aréole éventuellement repositionnée plus haut.

Incisions et cicatrices du lifting mammaire

Lifting mammaire standard : incision en forme d’ancre

La quantité de peau retirée ainsi que la cicatrice sont déterminés précisément en fonction des besoins de chaque sein. Le schéma d’incision standard qui résulte en une cicatrice en forme d’ancre est nécessaire dans la plupart des cas de lifting mammaire en raison des grandes quantités de peau excédentaire devant être retirées pour obtenir la meilleure forme possible. Elle prend la forme d’un rond autour de l’aréole, d’un trait vertical vers le bas et d’un trait horizontal le long du pli infra-mammaire.

Ces différentes incisions permettent de réduire les dimensions verticales et horizontales des seins pour que leur pôle supérieur soit rond et ferme, ce qui est caractéristique d’une jolie forme bien projetée. Le tissu mammaire est retendu sous la peau pour un meilleur soutien et pour éviter qu’une tension s’exerce sur la peau. La cicatrice longeant le bord de l’aréole est bien dissimulée par la différence de teint entre l’aréole et la peau. La cicatrice horizontale est dissimulée dans le pli infra-mammaire et la cicatrice verticale s’estompe, s’affine et devient à peine perceptible avec le temps.

Lifting mammaire vertical

La mastopexie verticale est la même que la mastopexie standard, à l’exception de l’incision longeant le pli infra-mammaire qui n’est pas effectuée. Ce schéma d’incision est possible pour des seins de tailles plus petites, en particulier lorsque des implants mammaires sont insérés pour restaurer un certain volume. Les seins sont soutenus de l’intérieur par des sutures au niveau des tissus mammaires du pôle inférieur.

Lifting mammaire péri-aréolaire

Ce schéma d’incision est plutôt un lifting de l’aréole que des seins. Bien qu’il serve à retendre légèrement l’enveloppe cutanée des seins, ce type de lifting n’a pas pour but premier de rehausser les seins qui se sont affaissés sous le niveau du pli infra-mammaire. Cette méthode s’adresse aux patientes dont les aréoles sont positionnées trop bas au niveau des seins, sans ptôse (affaissement des seins) sous le niveau du pli infra-mammaire.

En règle générale, les patientes éligibles à ce schéma d’incision ont une peau tendue au niveau du pôle inférieur des seins et une courte distance séparant l’aréole du pli infra-mammaire. Ce type de lifting est aussi couramment employé pour rectifier les asymétries entre les deux aréoles ou pour en réduire la taille. Toutefois, il ne remplace en aucun cas, le lifting vertical ou standard. Lorsqu’il est effectué dans les mauvais cas, la forme des seins peut s’en trouver déformée et disgracieuse. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles la chirurgie de révision est envisagée par des patientes qui veulent à tout prix éviter l’incision verticale.

Pour guérir de l’opération convenablement, vous devez prévoir entre 7 et 12 jours d’arrêt de travail et interrompre les activités sportives pendant 6 semaines. Vous devrez par ailleurs porter un soutien-gorge compressif durant quelques semaines jours et nuits. L’opération peut durer jusqu’à deux heures et une hospitalisation d’une nuit est généralement nécessaire.

Implants mammaires : les associer au lifting des seins ou non ?

Si les seins se tiennent sous le niveau du pli infra-mammaire, le lifting est nécessaire. La perte de volume associée à aplatissement du pôle supérieur des seins ne nécessite pas nécessairement un lifting, les implants mammaires peuvent dans ce cas suffire à corriger leur aspect. La meilleure manière de déterminer si vous avez besoin d’un lifting mammaire est de vous regarder dans le miroir en vous tenant à un angle de 45 degrés pour avoir une vue oblique de votre poitrine. Il faut ensuite observer le sein le plus éloigné et voir s’il se tient au-dessus du niveau du pli infra-mammaire.

Si les pôles inférieurs de vos seins ne sont plus ronds, mais au lieu de cela ovales, quelque peu pointus ou carrés, le lifting est essentiel. Le lifting sert à corriger les contours du pôle inférieur du sein pour l’embellir et le rajeunir. L’implant n’améliore pas nécessairement la forme du sein, il sert au lieu de cela deux objectifs : combler la partie supérieure des seins et augmenter le volume mammaire global. Si les seins sont affaissés, le lifting est crucial, les implants mammaires dépendent quant à eux de vos objectifs. Lorsque les seins ne sont pas affaissés, mais qu’ils ont perdu du volume, les implants suffisent généralement à restaurer leur volume d’origine.

Résultats et long-terme

La poitrine est rehaussée en une position adéquate et dénuée de ses excès cutanés, ce qui l’embellit considérablement. Il est possible de juger du résultat final entre 6 et 10 mois après l’opération. Les résultats sont définitifs, cependant il faut prendre en compte le fait que le vieillissement, une grossesse (et l’allaitement) ainsi qu’une perte de poids ultérieures peuvent provoquer une nouvelle chute des seins.

Contacter le Dr Balti